Month: November 2018

Tarte a la citrouille

Tarte a la citrouille

Orange   L’orange est ma couleur favorite : j’aime son éclat, sa chaleur et sa nature joyeuse. J’adore porter des vêtements orange, j’aime l’odeur des pelures d’oranges et de mandarines, j’aime passer mes mains dans la flamboyante chevelure d’Ollie et j’adore les carottes, les potirons et 

Pumpkin Pie (V)

Pumpkin Pie (V)

Orange Orange is my favourite colour; I love its brightness, its warmth and its joyous character. I love wearing orange clothes, I love the smell of satsumas and oranges peels, I love running my hands in Ollie’s fiery hair, and I absolutely love carrots, butternuts 

Tapenade (V, Vg)

Tapenade (V, Vg)

L’été, et la vie facile.

 

L’été est ma saison préférée. Dans le sud de la France où j’ai grandi, il est rythmé par de longues, chaudes et paresseuses soirées avec la famille et les amis, au son du chant magique des cigales, arrosé d’un vin rosé de Provence et accompagné de … tapenade.

Tapenade (du mot « tapeno » en provençal qui signifie câpres) est une recette traditionnellement à base d’olives noires, d’anchois et d’ail. Elle fut créée à la fin du 19ème siècle à Marseille à « La Maison Dorée » par le chef MEYNIER, même si des recettes similaires existaient déjà en Grèce, Italie, Espagne et même en Afrique du Nord.

La recette originale du Chef contenait aussi du thon, des épices et du cognac. Elle a été beaucoup simplifiée depuis et chacun a sa propre version de ce plat provençal. Je ne fais pas exception à la règle et la recette que j’utilise et que j’aime est 100% vegan et contient seulement des olives noires, de l’huile d’olive et 2 belles gousses d’ail (pour un bocal d’olives de 250 ml). Vous pouvez mettre plus d’ail, ce que je fais, mais alors cela s’appellerait davantage une Ailolivade !

Peu importe le nom que vous lui donnez, c’est la plus simple, la plus facile (à condition d’avoir un blender ou bien cela pourrait être long) et la plus délicieuse des recettes pour un apéritif réussi !

 

Olives multi-tâches

 

Je sers habituellement la tapenade sur de petits morceaux de pain toastés mais vous pouvez aussi vous en servir comme une sauce accompagnant les crudités (carottes/céleri). La tapenade peut-être aussi utilisée pour remplir les raviolis, pour des cakes salés, accompagner des œufs durs. En fait, lorsque MEYNIER trouva la tapenade c’était pour garnir des œufs cuits !

Lorsque je mange de la tapenade, cela me ramène instantanément à l’une de ces chaudes nuits d’été dans le Sud de la France et quoique cela ne vous fasse pas le même effet, je suis certaine que vous adorerez cette recette. Tout le monde l’adopte (et en fait sa propre version).

Voici la recette – je ne pense pas qu’il puisse y avoir plus simple.

 

Print

Tapenade (V, Vg)

Author Marine Dominguez

Ingredients

  • 1 boite d’olives noires dénoyautées
  • 2 gousses d’ail
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive

Instructions

  1. Egouttez les olives, et mettez-les dans un blender. Epluchez l’ail, et l’ajouter aux olives. Ajoutez l’huile d’olive et mixer jusqu’à obtenir une pâte. Et c’est tout !
Soupe de champignons

Soupe de champignons

L’Automne à Londres   De quoi parle l’Automne sinon de champignons ? En fait, peut-être de citrouilles. Zut. Et bien concentrons-nous sur les champignons pour l’instant et nous écrirons un mot au sujet de la cucurbitacée orange très bientôt. Donc, l’Automne. Nous avons été plutôt 

Tarte aux courgettes, feta et menthe

Tarte aux courgettes, feta et menthe

  Marine au pays des merveilles Les parents d’Ollie ont un magnifique jardin. Une sorte de jardin à la Alice au Pays des Merveilles : des fleurs multicolores partout où vos yeux se posent, des arbres magnifiques et des arbres fruitiers parfumés dans tout le jardin 

Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Fristish (ou Franglais): une définition

  1. Adjectif

Fritish signifie appartenir ou être lié en même temps à la France et la Grande Bretagne ou leurs habitants ou leur culture. Dans notre cas, c’est valable pour les trois options.

  1. Nom pluriel

Les Fritish sont les personnes derrière ce blog, cuisinant, habitant et s’aimant à Londres, Grande-Bretagne. Oliver est anglais, né et élevé au Sud de Londres et Marine est Française, né et élevée dans le sud de la France !

Marine et Oliver

Cuisiner n’est pas faire seulement de beaux et délicieux repas de A à Z. Cuisiner reflète nos goûts, nos valeurs, notre culture, nous-mêmes ! De cette façon, cuisiner est un art. Ollie et moi-même avons décidé de pratiquer cet art ensemble, pour exprimer notre créativité, notre amour de la nourriture, de la culture et … notre amour l’un envers l’autre.

Grâce à Ollie, j’ai découvert l’univers complètement nouveau des piments – qu’il connait sur le bout des doigts – des curry, des Sunday Roasts et Victoria Sponges. Grâce à moi, il surfe sur une mer (Méditerranéenne) de légumes, de croissants, de Côte du Rhône et de pain croustillant. Depuis que je l’ai rencontré j’ai cessé d’éplucher les champignons et j’ai augmenté ma résistance aux piments. Depuis qu’il m’a rencontrée, il mange ses croissants nature et sait quel goût a véritablement une soupe à l’oignon.

Ce blog est un carrefour de culture et d’histoires exposées dans notre nourriture et façon de vivre : nous essayons aussi de faire de notre mieux pour la planète en étant autant que possible responsable de l’environnement. C’est pourquoi :

  • Toutes les recettes de ce blog sont soit végétariennes, soit véganes. Comme des études scientifiques récentes l’ont montré, réduire drastiquement sa consommation de viande et de produits laitiers est le seul et unique moyen de réduire notre impact sur la planète et d’aider à combattre le changement climatique. Je (Marine) suis végétarienne et me dirige progressivement vers le véganisme. Je n’ai pas encore convaincu Ollie de me suivre sur cette voie mais à la maison, nous cuisinons et mangeons toujours végétarien ou végan. (L’article du Guardian sur ce sujet en anglais ici. Lisez le rapport IPCC, en anglais également, ici).
  • Nous essayons d’acheter seulement les fruits et légumes de saison et nous les achetons chez les épiciers ou, comme je l’ai expliqué dans une de mes recettes, le superbe jardin des parents d’Ollie nous les procure. Acheter local et de saison aide à réduire notre empreinte carbone. Nous apportons également nos propres sacs – au revoir plastique !
  • Nous essayons de réduire nos déchets autant que possible. Nous avons un compost et recyclons tout ce qui peut l’être. Nous évitons les produits jetables,  les plastiques à usage unique et tous les produits enroulés dans du plastique.
  • Les énergies pour chauffer et éclairer notre maison viennent seulement d’énergies renouvelables.

J’espère que vous apprécierez ce blog et aimerez nos recettes autant que nous.

Et il est temps pour  nous de vous dire : bon appétit.

The Fritish / Les Franglais

Mushrooms soup (V)

Mushrooms soup (V)

Autumn in London What says Autumn more than mushrooms? Actually, maybe pumpkins. Damn. Well, let’s focus on mushrooms for now and we will write a post about the wonderful orange cucurbit very soon. So, Autumn. We have been quite lucky in London the past few 

Tarte aux pommes de terre et bleu d’Auvergne

Tarte aux pommes de terre et bleu d’Auvergne

  Apple of the earth La première fois que je suis allée au Royaume Uni, j’ai eu avec un habitant une conversation intéressante sur la nourriture. Je me souviens lui avoir dit que l’huile d’olive était certainement l’ingrédient essentiel de la cuisine du sud de 

Couscous (Vg, V)

Couscous (Vg, V)

Une histoire dans l’Histoire

Mon père est né en Algérie, encore française, en 1952 d’une longue lignée d’immigrants espagnols. Il faisait partie de la troisième et aussi de la dernière génération née en France. Lorsque lui et sa famille durent quitter l’Algérie en 1962, ils n’avaient même pas imaginé s’installer en Espagne, le français était leur nationalité et leur langue. Ils atterrirent dans une petite ville des Alpes et rapportèrent avec eux une centaine de différentes recettes espagnoles, françaises et nord-africaines, trois languages (espagnol, français, arabe) et beaucoup d’histoires dans l’Histoire.

Ils s’adaptèrent bien dans cette nouvelle ville et mon père, qui cette année là voyait la neige pour la première fois, devint un très bon skieur. Mais ils n’ont jamais oublié l’Algérie, les palmiers, la façon dont le soleil brillait, les odeurs, les couleurs, les sons et les gens. Tout cela se rappelait à eux au travers de la cuisine.

Sauvés par le couscous

Je vous arrête ici, mon père ne cuisine pas. Même pas les pâtes. Ma grand-mère transmis donc toutes ses recettes et son savoir faire à ma mère, sa belle-fille et toutes deux me les ont passées à leur tour. Malheureusement beaucoup de ces recettes ne sont pas adaptées à la cuisine végétarienne ou vegan exceptée une : le fameux, bien connu et traditionnel couscous !

Couscous (du mot berbère seksu – blé) est à l’origine une recette berbère qui rassemble de la semoule de blé dure, des légumes de saison et  fruits secs dans un bouillon épicé parfumé. Il est traditionnellement accompagné par de la viande (généralement de l’agneau).

Le couscous est un plat délicieux, aux racines historiques françaises et nord africaines. C’est vraiment en 1962 lorsque l’Algérie devint indépendante et que les « pied noirs » (incluant mon père, sa sœur et leurs parents) rentrèrent en France que le couscous entra réellement dans la culture française. Il est aussi connu tout autour de la Méditerranée et chaque famille dans chaque pays en a sa propre version.

Une assiette pleine de couleurs

C’est extrêmement facile et rapide à faire et vous pouvez rester créatifs en mélangeant ce que vous aimez ou ce qui est plus saisonnier, par exemple vous pouvez en hiver remplacer les courgettes par de la courge et aussi ajouter du navet.

Celui-ci est la version familiale moins la viande. Plus de bavardage, voici la recette. Bon appétit !

 

Print

Couscous (Vg, V)

Author Marine Dominguez

Ingredients

  • 400 g couscous
  • 2 gousses d'ail
  • 2 onions jaunes
  • 1 cube de légumes
  • 2 c.s huile d'olive
  • 1 c.s ras-el-hanout 2 c.s pour plus d'épices
  • 1/2 c. a café cannelle en poudre
  • 1 c. a café cumin moulu
  • 2/3 carottes
  • 2 courgettes
  • 200 g haricots verts
  • 1 boite pois chiches
  • 50 g raisins secs ou plus !
  • 1 bouquet de coriandre

Instructions

  1. Laver et couper grossièrement les carottes, courgettes et les haricots verts en petits morceaux. Rincer et égoutter les pois chiches et les réserver. Peler et couper finement les oignons et l’ail. Dans une grande casserole, mettre un filet d’huile d’olive et faire chauffer à feux doux. Y ajouter les oignons jusqu’à ce qu’ils soient dorés et ajouter alors l’ail.

  2. Bien mélanger le ras-el-hanout, le cumin et la cannelle aux oignons et ail .
  3. Faire bouillir 1 l d’eau et y dissoudre un cube de bouillon de légumes mélangé à la purée de tomates. Ajouter tout ça dans la casserole. Lorsque cela boue, ajouter les carottes, baisser le feu et laisser cuire environ 5 minutes jusqu’à ce que les carottes soient moins fermes mais pas complètement cuites.
  4. Ajouter les courgettes coupées et les haricots verts. Cuire environ 20 mn jusqu’à ce que tous les légumes soient pratiquement cuits. Ajouter alors les pois chiches et raisins secs et laisser cuire à nouveau 5 mn. Lorsque tout le mélange est cuit et prêt, couper aux ciseaux et finement le bouquet de coriandre et l’ajouter.
  5. En même temps, préparer la semoule en suivant les instructions sur le paquet. Normalement, vous avez juste à la couvrir avec de l’eau chaude et attendre que l’eau soit absorbée (environ 10 minutes). Saler et poivrer. Vous pouvez aussi ajouter de l’huile d’olive ou tout autre matière grasse végétale de votre choix.

  6. Servir sur une assiette avec un peu de couscous, les légumes et le bouillon. Ajouter des amandes écrasées ou des abricots secs ou même des pignons de pin si vous préférez ! Régalez-vous !